La médiation, en mode investigation
09/02/17

Un arpentage minutieux

Il va sans dire que les différents textes se ressentent de cette démarche polymorphe. Le premier d'entre eux se coltine à la question du rapport entre la manière dont la médiation est conçue dans la littérature professionnelle et la façon dont la conçoivent les chercheurs en sciences humaines. Le deuxième se consacre à la médiation scolaire, confrontée à la difficile stabilisation des pratiques et des discours à partir de solutions toujours ponctuelles et contextuelles. Le troisième s'adonne à une étude fouillée des médiations dans le marché du travail. Le quatrième s'attarde aux interactions, à coup sûr particulières, entre humains et animaux. Le cinquième s'attache aux médiations culturelles et patrimoniales. Le sixième se livre à une recherche sur les usages de la notion de médiation dans le champ de la philosophie contemporaine. Le septième s'emploie à approfondir l'ancrage interdisciplinaire de la notion de médiation par son attention portée sur la traduction littéraire postcoloniale. Le huitième s'intéresse au lien qui peut être établi entre médiation et représentation par l'analyse de productions culturelles particulières, à savoir des récits d'expérience de travailleurs migrants circulant de nos jours en Chine. Le neuvième se propose d'analyser le rapport de la médiation à l'inconscient, la relation entre psychanalyse et politique dans l'espace public ou urbain.

mediationPuzzle4La lecture de ces chapitres, dont les propos sont utilement synthétisés par Christine Servais dans chaque en-tête, illustre l'intention fondatrice du livre : s'interroger sur la notion de médiation en partant des pratiques et des praticiens et, aussi, des travaux de recherche. Avec le souci constant de mener une investigation critique cas par cas et, au dire de Christine Servais, « d'entremêler, comme le faisait Derrida, l'empirique et le transcendantal ». Le résultat est à la hauteur de l'ambition du projet : donner de la consistance à un concept éminemment labile et polysémique, tout en évitant de l'enfermer dans les rets d'une conception normative. Olgierd Kuty, professeur émérite de sociologie de l'ULg qui signe la préface de l'ouvrage, ne s'y est pas trompé qui le qualifie de « stimulant intellectuel de premier ordre ». 

Page : précédente 1 2