Bernard Charlier

Parcours

Au moment de choisir ses études supérieures, la géologie lui est apparue comme une évidence : une combinaison de laboratoire et de terrain, de la physique et de la chimie, le tout appliqué à des phénomènes naturels.

Après avoir soutenu sa thèse à l’ULg en 2007 sous la direction du Professeur Jacqueline Vander Auwera, Bernard Charlier entame alors une longue série de mandats post-doc à l’étranger : à Toulouse, à Clermont Ferrand puis aux USA, au MIT, avec une bourse Marie Curie pendant deux ans pour terminer par une année à la Leibniz University of Hannover. Avec un objectif : développer à Liège un laboratoire de pétrologie expérimentale. C’est aujourd’hui chose faite grâce à un mandat de retour Belspo qui lui a permis de rentrer à Liège en 2013 et grâce à un financement important du FNRS et du programme BRAIN développé avec l’Observatoire Royal de Belgique. Et s’il ne néglige pas pour autant les « problèmes terrestres », Bernard Charlier reste tourné vers la géologie des autres planètes et attend avec impatience le départ de la mission européenne BepiColombo.

Publications

Consulter la liste de publications sur ORBI

Contact

B.Charlier@ulg.ac.be

Voir article(s) et reportage(s)

Lumière sur Mercure !