L'alcool en questions
28/05/15

L’alcool remonte le moral. Une petite cuite n’a jamais tué personne. Boire un café atténue l’effet de l’alcool. Le binge drinking est un fléau nouveau… De nombreuses idées reçues, certaines fondées, d’autres pas, sont véhiculées à propos de l’alcool et de ses conséquences. L’alcool soulève aussi de multiples questions : L’alcool est-il une drogue ? L’alcool est-il aphrodisiaque ? L’alcoolisme est-il héréditaire ? Combien l’alcool coûte/rapporte-t-il à la société ? Peut-on guérir de l’alcoolisme ?…

COVER alcool en questionsQuoi de plus répandu que la consommation d'alcool? Dans nos sociétés occidentales, l'alcool accompagne tous les événements festifs ou importants de la vie. Mariages, baptêmes, fêtes de fin d'année ou simple repas entre amis, il n'y a pas une occasion festive sans alcool. Au niveau mondial, 55%  des individus âgés de plus de 15 ans consomment de l'alcool que ce soit de façon modérée ou excessice, occasionnelle ou chronique. Les Européens sont quant à eux de gros consommateurs d'alcool : plus de 80% de la population européenne consomment en moyenne 12,5 litres d'alcool par habitant et par an, alors que la moyenne mondiale se situe à 6,1 litres par an et par habitant.

Il est indéniable que l’excès d’alcool est nuisible à la santé. Il existe cependant une littérature scientifique démontrant des effets positifs sur la santé de la consommation en quantités modérées de certaines boissons alcoolisées. Ce mélange d’effets positifs et négatifs explique que le public a développé une relation d’amour-haine avec l’alcool. Ainsi, les abstinents complets sont parfois qualifiés de rabat-joie. Les alcooliques chroniques (5 à 10 % des occidentaux, selon les études épidémiologiques) sont, quant à eux, souvent trop vite jugés. Ce qui est certain c’est que l’alcoolo-dépendance est source de beaucoup de souffrances pour la personne et son entourage.

Un ouvrage (1), publié aux Editions Mardaga, sous la direction de Vincent SeutinJacqueline Scuvée-Moreau et Etienne Quertemont de la Cellule Drogues de l' Université de Liège, a pour but de démont(r)er certaines idées reçues sur l’alcool et d’apporter des réponses aux questions que chacun se pose. Au travers de 41 questions, les auteurs fournissent des explications appuyées sur l’état des connaissances scientifiques actuelles, qui permettent d’infirmer ou de confirmer les idées reçues sur l'alcool et nuancent leur propos lorsque la réponse n’est pas de l’ordre du tout ou rien.

Lire également : Evaluer le danger : L'alcool est-il une drogue dure? Oui Carte blanche d'Etienne Quertemont dans Le 15e Jour du mois

(1) SEUTIN V., SCUVEE-MOREAU J., QUERTEMONT E., L'alcool en questions, éditions Mardaga, 2015.

 

Retour en haut de l'article