Bruno Frédérich

Parcours

Bruno Frédérich est licencié en Zoologie de l’Université de Liège depuis 2001. Il a réalisé son mémoire de fin d’études dans le Laboratoire de Morphologie Fonctionnelle et Evolutive de l’ULg dirigé à l’époque par le Professeur Vandewalle. Le mémoire portait déjà sur la morphologie céphalique des poissons demoiselles. Il y a en effet une « tradition des poissons » dans ce laboratoire et les Pomacentridae constituent un groupe très diversifié offrant de nombreuses perspectives d’études.

Par la suite, B. Frédérich a réalisé un DES à Arlon en Gestion et traitement des eaux, voulant acquérir d’autres compétences et s’orienter vers des projets environnementaux. Il se voit ensuite proposer un poste d’assistant dans le Laboratoire de Morphologie Fonctionnelle et Evolutive en vue de la réalisation d’un doctorat, qu’il a défendu en 2009. L’étude était alors axée sur les transformations morphologiques au cours de la croissance des demoiselles, lors de leur retour vers les récifs coralliens (Frédérich & Vandewalle 2011). Ces dernières quittent en effet les récifs à l’état larvaire pour partir vers le large pour 1 semaine à 1 mois et reviennent ensuite s’y établir.

Actuellement chargé de recherches au F.R.S.-FNRS, il réalise un post-doctorat qui consiste en l’étude des variations morphologiques au cours de l’évolution de groupes poissons récifaux et des Pomacentridae notamment. Pour les besoins de l’étude, il est parti 3 mois à Los Angeles (Université de Californie, UCLA) dans le laboratoire du Professeur Michael Alfaro (Département d’Ecologie et de Biologie Evolutive), spécialiste dans le développement de modèles statistiques permettant d’étudier les mécanismes de l’évolution mais il y retournera durant neuf mois supplémentaires afin de tester de nouvelles hypothèses évolutives.

Publications

Consulter la liste de publications sur ORBI

Contact

bruno.frederich@ulg.ac.be

Voir article(s) et reportage(s)

Quand le Grand Bleu met des poissons dans tous leurs états... morphologiques
Les poissons fermiers
L’évolution des poissons demoiselles