Patrizio Lancellotti

Parcours

Même si, tout jeune, Patrizio Lancellotti voulait exercer un métier manuel, il a poursuivi des études de Médecine à l'Université de Liège : "Ce qui m'intriguait quand j'étais gamin, c'était le stéthoscope que le médecin posait sur le thorax du patient. Je me demandais comment il interprétait ces bruits qu'il entendait. Cette image m'est restée et je pense que c'est ce qui a contribué à mon envie de faire la médecine". Une fois diplômé, Patrizio Lancellotti se dirige naturellement vers la cardiologie. "Ce qui m'attirait dans la cardiologie? Le cœur et sa physiologie, j'ai toujours trouvé que le cœur était un organe noble." Chef de Clinique au CHU du Sart Tilman, Patrizio Lancellotti a reçu en 2008 le Prix Baillet-Latour pour ses recherches cliniques dans le domaine des maladies cardiovasculaires et plus particulièrement pour ses travaux sur les complications des maladies coronariennes.

Il est aujourd'hui responsable de l'unité GIGA-Cardiovascular Sciences au sein du GIGA.

Il est également le premier européen a s'être vu décerner le prix Tajik/Seward de la Mayo Clinic qui récompense l’expertise de ceux qui ont su démontrer une compétence exceptionnelle en matière de prise en charge cardiologique.

Début 2015, Patricio Lancellotti s'est vu décerner une bourse ERC (European Research Council) pour une période de 5 ans.

Publications

Consulter la liste de publications sur ORBI

Contact

plancellotti@ulg.ac.be

Voir article(s) et reportage(s)

Faut-il se méfier de la résonance magnétique cardiaque?
Patrizio Lancellotti, lauréat d'une prestigieuse bourse ERC (Site GIGA)