Charles Lambert

Parcours

C’est le sujet de recherche qui a été pris en main par Charles Lambert est engagé au Laboratoire de Biologie des Tissus Conjonctifs 1987. Les intérêts du laboratoire se sont récemment tournés vers un nouveau concept faisant de la matrice extracellulaire et de ses propriétés mécaniques un régulateur dynamique du comportement cellulaire. Fort de sa formation de biochimiste et de biologiste moléculaire, Charles Lambert a développé des modèles de culture en trois dimensions lui permettant d’appliquer aux cellules des contraintes mécaniques variables et d’en étudier les répercussions sur le phénotype cellulaire. Ses travaux ont fait l’objet d’une thèse de doctorat en sciences biomédicales expérimentales.

Par ailleurs, il a très largement contribué au développement de nombreux outils de biologie moléculaire et de signalisation cellulaire mis à la disposition de notre communauté scientifique. Les études fondamentales qu’il conduit l’ont désigné naturellement comme le responsable scientifique du programme de biologie spatiale supporté par l’ESA/NASA et Belspo, visant à étudier l’effet de la microgravité sur les cellules conjonctives. Il a contribué au développement de modèles expérimentaux envoyés dans l’espace au cours de six missions.

Publications

Consulter la liste de publications sur ORBI

Contact

C.Lambert@ulg.ac.be

Voir article(s) et reportage(s)

Espace : altérations de la peau des souris