Trier plus vite et mieux
26/11/07

L'imagerie hyperspectrale

La première étape du processus est le concassage des objets que l'on désire trier. Rien de très technique jusque là. Seconde étape, plus pointue, faire passer ces déchets devant l'objectif de la caméra pour repérer «quoi est quoi ?». Pour ce faire, la caméra utilisée est une caméra hyperspectrale. Celle-ci est une caméra classique noir et blanc ou couleur à laquelle on ajoute après l'objectif un prisme et /ou un réseau qui permet de séparer la lumière en ses différentes composantes.

Caméra Projet Sormen

Ainsi, si une caméra couleur ordinaire "voit" trois couleurs (rouge, vert et bleu), une caméra hyperspectrale peut distinguer jusqu'à 512 couleurs et même plus en dehors du visible depuis l'ultraviolet jusqu'à l'infrarouge. Chaque couleur est ensuite associée à sa longueur d'onde, ce qui permet de dessiner une courbe composée des différentes longueurs d'onde de la lumière réfléchie par le matériau. A un matériau correspond donc une courbe bien précise qui constitue sa carte d'identité.


L'apport liégeois

L'optique est une des forces du CSL et bien que l'imagerie hyperspectrale soit maîtrisée par le centre liégeois, l'apport du CSL dans le programme concerne l'éclairage des éléments à trier et l'automatisation du système. Si cette dernière ne demande que des techniques industrielles classiques, il n’en est pas de même pour l'éclairage. Afin d'optimaliser la perception du matériau filmé, le CSL a été chargé de mettre au point un faisceau lumineux aussi pur et aussi uniforme que possible. Comme les variations d'intensité lumineuse se traduisent par des variations de couleurs (nous connaissons tous ce phénomène avec les halogènes par exemple), il faut que le flux de lumière soit le plus constant possible. Il faut évidemment aussi que le flux lumineux soit homogène en tout point de la bande transporteuse. Le flux testé par le CSL fait 10 millimètres de large et 650 millimètres de long. Il est obtenu grâce à la réflexion d'une lumière dans un double espace concave.

Caméra hyperspectrale FR

Lorsque les matériaux ont été repérés par la caméra, la dernière opération est le triage en lui-même. Le système repère les coordonnées spatiales des éléments et actionne des petits éjecteurs pneumatiques qui les font basculer dans des bacs adéquats.

 

 

 

Page : précédente 1 2 3 suivante