Qu'est-ce que le terrorisme?

Terrorisme NYS'il est une notion galvaudée, c'est bien celle de terrorisme. Ce qui est désigné sous ce terme par les uns ne l'est en général pas par ceux du camp adverse. Nous avons donc retenu la définition qu'en donnent, à l’instar d’Alex Schmid, Michaël Dantinne et Vincent Seron dans la «Chronique de criminologie» au sein de la Revue de droit pénal et de criminologie, pp. 840 à 875, éd. La Charte, 2003,).

Le terrorisme est une méthode d’actions violentes répétées, engendrant l’anxiété, employée par des individus (semi-) clandestins, des groupes ou des acteurs étatiques, pour des raisons criminelles ou politiques, par laquelle – au contraire de l’assassinat – les cibles directes de la violence ne sont pas les cibles principales. Les victimes humaines immédiates de la violence sont généralement choisies au hasard (cibles d’opportunité) ou de façon sélective (cibles symboliques ou représentatives) au sein d’une population cible et servent de générateur de message. Les processus de communication fondés sur la menace et la violence entre les organisations terroristes, les victimes et les cibles principales sont utilisés pour manipuler la cible principale, la transformant en une cible de terreur, une cible de demandes ou une cible d’attention, le tout dépendant de la question de savoir si l’intimidation, la coercition ou la propagande est principalement recherchée.